Rapport portugais

Сomentários

Transcrição

Rapport portugais
PORTUGAIS – Première langue
20 candidats ont présenté l’épreuve. Le taux a presque doublé, ce dont on ne peut que
fortement se réjouir. Les candidats présentaient dans l’ensemble un bon niveau de langue,
mais les excellentes copies ont été rares.
Les textes évoquaient la ville de Luanda, capitale angolaise, à travers le portrait d’une
capitale multiforme (texte journalistique français en thème), par le biais d’une réflexion sur la
tradition et le modernisme architectural (point de vue développé par un angolais, dans un
supplément culturel, proposé en version), par le biais de la fiction (entrevue d’Ondjaki,
exercice d’expression écrite).
TRADUCTION – THÈME & VERSION
Les notes se sont échelonnées entre 05 et 18,5. La moyenne tourne en effet autour de
14, en baisse donc par rapport à l’année dernière. De fait, le jury a relevé cette année deux très
faibles copies tant au niveau de la maîtrise du français que du portugais, et nombre de copies
moyennes (entre 10 et 13,5). On retrouve également des disparités dans le traitement du
double exercice - certaines copies tirées vers le haut soit par l’épreuve de version, soit par
l’épreuve de thème – bien que ce fait soit moins marqué cette année.
On ne peut que reprendre de ce fait l’habituel catalogue de conseils pour éviter : le
placement des accents fautifs ou inexistants, les confusions avec le castillan, les fautes de
temps, l’orthographe malmenée. La conjugaison doit être connue - temps, verbes réguliers et
irréguliers -, les modes maîtrisés et la syntaxe du verbe et de l’adjectif rigoureuse. Ce sont des
erreurs que des exercices et des lectures doivent pouvoir combler. De plus, répétons à satiété
combien il est nécessaire de lire - et de se relire (là encore, négligence et précipitation
semblent aller en grandissant) - pour éviter les confusions entre masculin et féminin, singulier
et pluriel et pour placer les accents.
Les textes présentaient une riche palette lexicale, adverbiale, un éventail large
d’expressions et de tournures : là encore, le jury demande au candidat de lire et de réfléchir
quand un mot semble lui faire défaut. Réflexion et engagement dans l’exercice peuvent
permettre d’éviter les omissions (à abolir), les traductions « à la lettre » qui versent dans le
barbarisme, le gallicisme, le solécisme. On a pu se demander cette année si le candidat n’avait
jamais eu connaissance d’un terme qui ne relevait pourtant pas du dictionnaire des raretés… si
le candidat saisissait le sens d’un passage, d’une phrase dans une langue comme dans une
autre… Les traductions maladroites, voire franchement faussées, peuvent ainsi suggérer une
ignorance du sens et/ou une incapacité à simplement lire un texte en mettant en rapport des
phrases, en interrogeant le contexte, en investissant dans le sens (synonymie, analogie…).
Rappelons que le jury n’exige pas une traduction parfaite et que son échelle de
notation est modulée en fonction des difficultés d’un exercice, qu’il valorise le sérieux, la
rigueur, les trouvailles linguistiques… C’est pourquoi on n’insistera jamais assez sur
l’importance de la lecture d’un texte, qui est déjà traduction et interprétation ; et on n’insistera
jamais assez sur la nécessité de lire (dans les deux langues) afin d’enrichir son vocabulaire et
sa culture ; sur la nécessité d’un entraînement régulier ; sur la nécessité de maîtriser
parfaitement la grammaire et l’orthographe. Sur la nécessité de se relire absolument : nombre
de fautes reposent assurément sur le manque de rigueur et la précipitation.
L’épreuve de portugais exige, comme toutes les autres épreuves du concours, travail et
préparation tout au long de l’année. Il ne suffit pas d’être né ou d’avoir vécu un temps dans un
pays de langue portugaise (comme il ne suffit pas d’avoir suivi des études en France pour
maîtriser orthographe et grammaire) ; et, bien évidemment, avoir fait de l’espagnol n’est
absolument pas la même chose qu’avoir étudié, ou qu’étudier, le portugais.
ÉPREUVE EXPRESSION ÉCRITE
L’entrevue du jeune romancier angolais Ondjaki portait sur un de ses ouvrages publié
en 2012 (Os Transparentes), portrait et métaphore de la ville de Luanda. Interrogé par la
journaliste Raquel Ribeiro, l’auteur évoquait la déconstruction de la ville, fille de la
mondialisation, les relations de pouvoir, la modernisation, l’impact du pétrole, la rareté de
l’eau, les nouveaux-riches et les exclus. Ce portrait romanesque était aussi réflexion sur la
ville comme forme représentative d’une société, non exclusive de la seule capitale angolaise.
La première question invitait le candidat à présenter le thème de l’ouvrage et le propos
tenu par Ondjaki dans l’entrevue.
La deuxième s’attachait plus précisément à une phrase de la journaliste - « Ondjaki
embrasse la déconstruction morale de Luanda, enfant de la mondialisation mais aussi des
relations de pouvoir ». Propos accolé à une phrase d’Ondjaki - « Le portrait actuel de Luanda
ne peut faire passer sous silence certaines personnes qui sont transparentes. Et ce n’est pas un
trait exclusivement représentatif de l’Angola ».
EXPRESSION
L’éventail de notation de l’épreuve de traduction s’est retrouvé dans cette épreuve. Les
notes attribuées ont oscillé entre 10 et 19. La moyenne tourne autour de 14, en baisse donc.
La première question a été, ici et là, rapidement expédiée, et le propos n’était pas
souvent suffisamment hiérarchisé ni structuré. Signalons aussi une reprise dans certaines
copies de la terminologie et/ou phrasé du texte proposé, signe de servilité (ou d’incapacité à
dialoguer avec ses propres armes linguistiques), ce qui n’indique rien de bon pour le
correcteur. Les copies finissent par tourner en rond et on ne voit pas ce qu’il y a de personnel
dans l’exercice.
C’était particulièrement visible dans la deuxième question : beaucoup de candidats se
contentent de propos creux et généraux sur la ville d’aujourd’hui, en Afrique et au Brésil ; ils
jettent sur le papier des éléments tout préparés, des exemples fourre-tout clés en main (type
« Le Brésil de Lula », « La mondialisation et la globalisation », « la favela »… etc.), sans
tenir compte du texte proposé ni de la question qui est leur posée… Et quand tout cela est
desservi par une langue maladroite voire fautive, des constructions syntaxiques confuses, une
plume précipitée…
Répétons : des lectures régulières de la presse et une sensibilisation à la culture des
pays d’expression portugaise sont indispensables ; la maîtrise linguistique est fondamentale ;
il est demandé aux candidats de connaître le moule des épreuves d’un concours, certes, mais
aussi de savoir le dépasser.
Quelques outils
Pour se préparer efficacement à l'épreuve et améliorer leur expression écrite, les candidats
doivent consulter les manuels de grammaire, de vocabulaire et de méthodologie dont une liste
suit. Cette liste n’a aucune prétention à l’exhaustivité. Ces ouvrages sont disponibles en
librairie ou dans des bibliothèques spécialisées. Nombre d’éléments disponibles sur internet.
Instruments
AA.VV. Dicionário das Ciências da Comunicação, Porto, Porto Editora, 2001.
BOSCO, João, Técnicas de Redação, São Paulo, Atlas, 1983
CEGALLA, D., Dicionário de dificuldades da Língua Portuguesa, Rio de Janeiro, Lexikon
Editorial, 2009 (3e éd).
Dicionário de Língua Portuguesa contemporânea, 2 vols., Instituto de Lexicologia e
Lexicografia da Academia das Ciências de Lisboa, Lisboa, Verbo, 2001
Dicionário Houaiss de Língua Portuguesa, Lisboa, Círculo de Leitores, 2002.
ESTRELA, Edite, SOARES, Maria Almira, LEITÃO, M. José, Saber escrever. Saber falar.
Um guia completo para usar corretamente a língua portuguesa, Lisboa, D. Quixote, 2004
HOUAISS, A. ; VILLAR, M. de Salles ; FRANCO, F.M. de Mello, Dicionário Houaiss de
sinônimos e antônimos, Rio de Janeiro: Objetiva, 2003.
LUFT, Celso P., ABC da língua culta, Globo, 2010.
LUFT, Celso P., Dicionário Prático de Regência Nominal, São Paulo, Ática, 2010 (5eéd).
LUFT, Celso Pedro, Dicionário Prático de Regência Verbal, S. Paulo, Atica, 1997 (5ª
edição).
MORAIS, António de, Novo Dicionário Compacto de Língua Portuguesa, 5 vols, Lisboa,
Confluência, 1994.
Novo Dicionário Aurélio Buarque de Holanda, Rio, 1986.
Quelques liens sur Internet (dictionnaires)
http://aulete.uol.com.br/
http://www.sinonimos.com.br/
http://www.cnrtl.fr/portail/
http://www.infopedia.pt
http://www.dicionariodoaurelio.com
http://www.ciberduvidas.com
http://www.dicio.com.br/houaiss
http://www.priberam.pt
http://atilf.atilf.fr
1. Langue portugaise
- DUARTE, Inês, Língua Portuguesa. Instrumentos de Análise, Lisboa, Universidade Aberta,
2000
- Larousse da conjugação, de N. A. Freire (Porto Editora).
- Grammaire active du portugais, de F. Carvalho Lopes et H. M. Longhi Farina (Le Livre de
Poche, collection « Les Langues Modernes ») ; elle comporte exercices et corrigés.
- Manuel de langue portugaise (Portugal – Brésil), de Paul Teyssier (Ed. Klincksieck).
Grammaire très complète, pour spécialistes, qui montre les différences entre le portugais du
Portugal et le portugais du Brésil. Une référence et un classique.
- Português Prático – Um Jeito Original de Tirar Dúvidas de Português, de Ivo
KORYTOWSKI (Campus « Ensino de Línguas Estrangeiras », 2004, 148 p.) ; ce livre, publié
au Brésil, montre les différences entre la norme portugaise et la norme brésilienne.
- Pratique du Portugais de A à Z, de M. H. Araújo Carvalho et M. Boudoy (Hatier) ; comporte
exercices variés et corrigés, ainsi qu’un fascicule, très utile, d’exercices avec les corrigés.
- Escutar, Falar – Oralidade, de Aldónio Gomes et Fernanda Cavacas (Clássica Editora
« Português, Língua Viva », 2005) ; il s’agit d’un manuel à la fois théorique et pratique sur les
difficultés de la langue portugaise, contenant des règles de grammaire et des exercices ainsi
que des exemples actuels tirés de la presse et de la littérature.
- Prontuário de verbos com preposições, ed. António Tavares et Jorge Moranguinho, Paralelo
Editora, 2008. Utile pour la connaissance et la maîtrise de la syntaxe.
2. Vocabulaire
- Du mot à la phrase – Vocabulaire portugais contemporain, de A. Leitão-Heymann et M. d.
C. Martins Pires (Ed. Ellipses) ; montre les différences entre le portugais du Portugal et le
portugais du Brésil au niveau lexical.
- Du tac au tac portugais – Plus de 1500 phrases prêtes à l’emploi, de Delphine Vanhove (Ed.
Ellipses).
- Le portugais en un clin d’œil, de A. Leitão-Heymann et M. d. C. Martins Pires (Ed. Ellipses) ;
cet ouvrage réunit de très nombreuses expressions idiomatiques.
- Vocabulaire portugais – Portugal/Brésil, de Solange Parvaux, Jorge Dias da Silva et Nina
Atsuko Mabuchi (Pocket).
3. Méthodologie
A Dinâmica da escrita – Como escrever com êxito, de Zacarias Nascimento et José Manuel de
Castro Pinto (Plátano Editora). Ouvrage très complet dans le domaine de la méthodologie de
l’expression écrite car apprend à rédiger différents types de documents mais aussi à faire un
résumé ou un plan, à argumenter, etc. Il offre en outre un répertoire des principales difficultés
de la langue portugaise.
CUNHA, Marisa Ortegoza et MACHADO, Nilson José. Lógica e linguagem cotidiana, Rio
de Janeiro, Autêntica, 2005.
DEMO, Wilson, Retórica e argumentação, São Paulo, Conceito Editorial, 2013.
KOCH, Ingedore Grunfeld Villaça, Argumento e linguagem, São Paulo, Cortez, 2011.
PINTO-CORREIA, J. David, Introdução às técnicas de Comunicação e Expressão, Lisboa,
Liv. Novidades Pedagógicas, 1978.
REI, José Esteves, Curso de Redação I. A Frase, Porto, Porto Editora, 1994./ Curso de
Redação II. O Texto, Porto, Porto Editora, 2000.
Saber Escreve, Saber Falar – Um Guia Completo para Usar Correctamente a Língua
Portuguesa, d’Edite Estrela, Maria Almira Soares et Maria José Leitão (Lisbonne, Dom
Quixote, 2004). Cet ouvrage offre une rigoureuse méthodologie de l’expression écrite, insistant
sur la clarté de l’expression et la correction de la langue, et aborde quelques aspects
méthodologiques comme les citations ou les références bibliographiques.
SELESKOVITCH Danica, LEDERER Marianne, Interpréter pour traduire, Paris : Didier
Erudition, 2001.
4. Langue française
Le français de A à Z, de Bénédicte Gaillard (Ed. Hatier) ;
Le français correct pour les Nuls, de Jean-Joseph Julaud (First Editions).
BLED, É., Bled conjugaison, Paris : Hachette, 1998.
________, Bled orthographe, Paris : Hachette, 1998.
Écrire, parler : les 100 difficultés du français, Paris : Garnier, 1986.
GARDES-TAMINE, Joëlle, La grammaire. 2. Syntaxe. Paris : A. Colin, 2010.

Documentos relacionados

Rapport Portugais

Rapport Portugais - Prontuário de verbos com preposições, ed. António Tavares et Jorge Moranguinho, Paralelo Editora, 2008. Utile pour la connaissance et la maîtrise de la syntaxe. 2. Vocabulaire - Du mot à la phras...

Leia mais

Rapport Portugais

Rapport Portugais - Grammaire active du portugais, de F. Carvalho Lopes et H. M. Longhi Farina (Le Livre de Poche, collection « Les Langues Modernes ») ; elle comporte exercices et corrigés. - Manuel de langue portu...

Leia mais

Rapport portugais

Rapport portugais - Prontuário de verbos com preposições, ed. António Tavares et Jorge Moranguinho, Paralelo Editora, 2008. Utile pour la connaissance et la maîtrise de la syntaxe. 2. Vocabulaire - Du mot à la phras...

Leia mais