Rapport Portugais

Сomentários

Transcrição

Rapport Portugais
PORTUGAIS LV1
Traduction et expression écrite
Épreuves d’ensemble :
L’ensemble des textes tournait autour de la question du football et du lien entre ce sport, la société
et les médias, et ce selon différents points d’articulation.
Le thème revenait sur l’annonce de la mort de la star de football portugais, Eusébio. L’information
était destinée à un public brésilien. La correspondante à Porto (Portugal) de la Folha de São Paulo
(grand quotidien brésilien) décrivait en quelques mots l’énorme aura dont jouit ce joueur, né au
Mozambique, vedette de la Selecção, et les hommages qui lui sont rendus au moment du décès.
La version est tirée d’un dossier que les Échos ont consacré au Brésil et à l’impact du Mondial.
L’article décrit le sentiment d’ambivalence que l’organisation du Mondial de 2014 suscite au sein
de la population brésilienne. Si le pays est toujours celui du football, il semble bien que ce sport ne
soit plus l’élément rassembleur, que les énormes frais entraînés pour l’organisation de la Coupe du
Monde aient soulevé une vague de contestation chez des gens qui exigent que les infrastructures
sociales de base bénéficient de la même manne.
Le texte pour l’expression écrite était tiré du quotidien portugais O Público, signé par un chercheur
en sciences sociales de l’Université de Lisbonne. Écrit en août 2013, il analyse la carrière
d’Eusébio, star du football portugais né au Mozambique, érigé en symbole de la nation portugaise.
Il s’attardait sur l’instrumentalisation faite par le régime dictatorial – Estado Novo de Salazar – de
l’image de ce sportif, alors que la guerre coloniale sévissait. Il interrogeait plus finement la
professionnalisation croissante du monde du football, creusait les enjeux de la médiatisation, le lien
avec la culture populaire, pour conclure qu’on ne peut évidemment réduire la star à un simple
instrument pas plus qu’on ne peut l’ériger en emblème pour discuter les questions sociales et
raciales dans le Portugal des années 60 ou dans le Portugal d’aujourd’hui.
11 candidats ont présenté l’épreuve, chiffre en hausse, ce dont on ne peut que se réjouir, avec
dans l’ensemble un bon niveau, voire un excellent niveau, des candidats.
TRADUCTION
Les notes se sont échelonnées entre 11 et 18,5. La moyenne tourne autour de 15,6, en hausse
donc par rapport à l’année dernière.
Néanmoins, comme les années précédentes, le jury relève des disparités dans le traitement du
double exercice : certaines copies sont tirées vers le haut soit par l’épreuve de version, soit par
l’épreuve de thème. Si les notes montrent une amélioration nette des copies, le placement des
accents reste encore trop erratique, l’usage de l’indicatif et/ou du subjonctif toujours sujet à
flottement, et le rendu français malmené. La conjugaison doit être connue – temps, verbes réguliers
et irréguliers —, les modes maîtrisés et la syntaxe du verbe et de l’adjectif rigoureuse. Ce sont des
choses que des exercices et des lectures doivent pouvoir combler. De plus, on ne rappellera jamais
assez combien il est nécessaire de lire - et de se relire - pour éviter les confusions entre masculin et
féminin, singulier et pluriel, et … pour placer les accents ; pour réfléchir, avec justesse, à la
ponctuation qui est la respiration et l’ossature d’un propos.
Un point cette année sur la palette ou coloration stylistique d’une langue, élément de base de la
traduction. Le texte proposé en thème était d’une grande richesse sur ce plan. Ainsi des expressions
oralisantes qui ne sont pourtant pas d’une complexité insurmontable telles que : « ça va être la
folie ». Il y avait aussi dans le texte nombre de locutions ou d’expressions toute faites – « de pied
ferme » ; « passage à vide » ; « n’est plus de mise » ; remise sur pied » — qui ont donné lieu à des
traductions maladroites, voire franchement faussées révélant une ignorance du sens et/ou une
incapacité à simplement lire en texte en mettant en rapport des phrases. Rappelons que le jury
n’exige pas une traduction parfaite de ce type d’expression ; elles ne sont pas toutefois difficiles à
percer, surtout dans un contexte d’écriture et d’argumentation, et le français dispose d’images
équivalentes ou d’équivalences. Encore faut-il bien lire le texte et savoir ajuster ses instruments.
Les déceptions sont donc venues de lectures bancales, précipitées. C’est pourquoi on n’insistera
jamais assez sur l’importance de la lecture d’un texte, qui est déjà traduction et interprétation et sur
la nécessité absolue de faire des exercices tout au long de l’année.
EXPRESSION
L’éventail grammatical de l’épreuve de traduction s’est retrouvé à l’occasion de cette épreuve. Les
notes attribuées ont oscillé entre 11,5 et 19 : 4 excellentes copies (entre 16 et 19), 2 bonnes copies
(15, 15,5), 5 copies moyennes ou honorables (entre 11,5 et 13,5). La moyenne tourne autour de 15,6
légèrement supérieure à la moyenne de l’année dernière.
Il semblerait que les étudiants aient été sensibles à la question, mais les rendus sont
disparates. Les questions sont là pour aider à éclairer et à structurer l’exercice ; elles ouvrent
l’espace de discussion. La pertinence de lecture repose aussi sur l’aptitude à dialoguer avec ses
propres connaissances et outils. Or, bien souvent, des candidats se contentent de jeter un titre (ou
une allusion) sur le papier sans autre forme de commentaire ; d’autres assènent des évidences ou
s’en tiennent à des propos convenus, pour ne pas dire d’une grande platitude. La question de la
médiatisation du sport, le lien (pourtant bien traditionnel) avec culture et culture populaire, n’ont
pas été suffisamment creusés. L’exercice nommé « expression » est le lieu, comme le titre
l’indique, pour s’exprimer et doit donc être révélateur des pleines aptitudes d’un candidat.
Répétons-le : le jury apprécie l’effort d’analyse, de nuances, de discussion ; l’esprit de
curiosité, les qualités d’ouverture et de dialogue. Le tout bien évidemment musclé par une
présentation claire, structurée et correctement rédigée. C’est pourquoi des lectures régulières de la
presse et une sensibilisation à la culture des pays d’expression portugaise sont conseillées, c’est
pourquoi il est aussi demandé aux candidats de connaître le moule des épreuves d’un concours,
certes, mais aussi de savoir le dépasser en sachant doser expression d’une individualité propre et
expression d’autrui.
Quelques outils
Pour se préparer efficacement à l'épreuve et améliorer leur expression écrite, les candidats doivent
consulter les manuels de grammaire, de vocabulaire et de méthodologie dont une liste suit. Cette liste
n’a pas la prétention d’être exhaustive. Ces ouvrages sont disponibles dans des librairies ou dans des
bibliothèques spécialisées. Nombre d’éléments sont disponibles sur internet.
Instruments
AA.VV. Dicionário das Ciências da Comunicação, Porto, Porto Editora, 2001.
BOSCO, João, Técnicas de Redação, São Paulo, Atlas, 1983
CEGALLA, D., Dicionário de dificuldades da Língua Portuguesa, Rio de Janeiro, Lexikon
Editorial, 2009 (3e éd).
Dicionário de Língua Portuguesa contemporânea, 2 vols., Instituto de Lexicologia e Lexicografia
da Academia das Ciências de Lisboa, Lisboa, Verbo, 2001
Dicionário Houaiss de Língua Portuguesa, Lisboa, Círculo de Leitores, 2002.
ESTRELA, Edite, SOARES, Maria Almira, LEITÃO, M. José, Saber escrever. Saber falar. Um
guia completo para usar corretamente a língua portuguesa, Lisboa, D. Quixote, 2004
HOUAISS, A. ; VILLAR, M. de Salles ; FRANCO, F.M. de Mello, Dicionário Houaiss de
sinônimos e antônimos, Rio de Janeiro: Objetiva, 2003.
LUFT, Celso P., ABC da língua culta, Globo, 2010.
LUFT, Celso P., Dicionário Prático de Regência Nominal, São Paulo, Ática, 2010 (5eéd).
LUFT, Celso Pedro, Dicionário Prático de Regência Verbal, S. Paulo, Atica, 1997 (5ª edição).
MORAIS, António de, Novo Dicionário Compacto de Língua Portuguesa, 5 vols, Lisboa,
Confluência, 1994.
Novo Dicionário Aurélio Buarque de Holanda, Rio, 1986.
Quelques liens sur Internet (dictionnaires)
http://aulete.uol.com.br/
http://www.sinonimos.com.br/
http://www.cnrtl.fr/portail/
http://www.infopedia.pt
http://www.dicionariodoaurelio.com
http://www.ciberduvidas.com
http://www.dicio.com.br/houaiss
http://www.priberam.pt
http://atilf.atilf.fr
1. Langue portugaise
- DUARTE, Inês, Língua Portuguesa. Instrumentos de Análise, Lisboa, Universidade Aberta, 2000
- Larousse da conjugação, de N. A. Freire (Porto Editora).
- Grammaire active du portugais, de F. Carvalho Lopes et H. M. Longhi Farina (Le Livre de Poche,
collection « Les Langues Modernes ») ; elle comporte exercices et corrigés.
- Manuel de langue portugaise (Portugal – Brésil), de Paul Teyssier (Ed. Klincksieck). Grammaire
très complète, pour spécialistes, qui montre les différences entre le portugais du Portugal et le
portugais du Brésil. Une référence et un classique.
- Português Prático – Um Jeito Original de Tirar Dúvidas de Português, de Ivo KORYTOWSKI
(Campus « Ensino de Línguas Estrangeiras », 2004, 148 p.) ; ce livre, publié au Brésil, montre les
différences entre la norme portugaise et la norme brésilienne.
- Pratique du Portugais de A à Z, de M. H. Araújo Carvalho et M. Boudoy (Hatier) ; comporte
exercices variés et corrigés, ainsi qu’un fascicule, très utile, d’exercices avec les corrigés.
- Escutar, Falar – Oralidade, de Aldónio Gomes et Fernanda Cavacas (Clássica Editora « Português,
Língua Viva », 2005) ; il s’agit d’un manuel à la fois théorique et pratique sur les difficultés de la
langue portugaise, contenant des règles de grammaire et des exercices ainsi que des exemples actuels
tirés de la presse et de la littérature.
- Prontuário de verbos com preposições, ed. António Tavares et Jorge Moranguinho, Paralelo
Editora, 2008. Utile pour la connaissance et la maîtrise de la syntaxe.
2. Vocabulaire
- Du mot à la phrase – Vocabulaire portugais contemporain, de A. Leitão-Heymann et M. d. C.
Martins Pires (Ed. Ellipses) ; montre les différences entre le portugais du Portugal et le portugais du
Brésil au niveau lexical.
- Du tac au tac portugais – Plus de 1500 phrases prêtes à l’emploi, de Delphine Vanhove (Ed.
Ellipses).
- Le portugais en un clin d’œil, de A. Leitão-Heymann et M. d. C. Martins Pires (Ed. Ellipses) ; cet
ouvrage réunit de très nombreuses expressions idiomatiques.
- Vocabulaire portugais – Portugal/Brésil, de Solange Parvaux, Jorge Dias da Silva et Nina Atsuko
Mabuchi (Pocket).
3. Méthodologie
A Dinâmica da escrita – Como escrever com êxito, de Zacarias Nascimento et José Manuel de Castro
Pinto (Plátano Editora). Ouvrage très complet dans le domaine de la méthodologie de l’expression
écrite car apprend à rédiger différents types de documents mais aussi à faire un résumé ou un plan, à
argumenter, etc. Il offre en outre un répertoire des principales difficultés de la langue portugaise.
CUNHA, Marisa Ortegoza et MACHADO, Nilson José. Lógica e linguagem cotidiana, Rio de
Janeiro, Autêntica, 2005.
DEMO, Wilson, Retórica e argumentação, São Paulo, Conceito Editorial, 2013.
KOCH, Ingedore Grunfeld Villaça, Argumento e linguagem, São Paulo, Cortez, 2011.
PINTO-CORREIA, J. David, Introdução às técnicas de Comunicação e Expressão, Lisboa, Liv.
Novidades Pedagógicas, 1978.
REI, José Esteves, Curso de Redação I. A Frase, Porto, Porto Editora, 1994./ Curso de Redação II.
O Texto, Porto, Porto Editora, 2000.
Saber Escreve, Saber Falar – Um Guia Completo para Usar Correctamente a Língua Portuguesa,
d’Edite Estrela, Maria Almira Soares et Maria José Leitão (Lisbonne, Dom Quixote, 2004). Cet
ouvrage offre une rigoureuse méthodologie de l’expression écrite, insistant sur la clarté de
l’expression et la correction de la langue, et aborde quelques aspects méthodologiques comme les
citations ou les références bibliographiques.
SELESKOVITCH Danica, LEDERER Marianne, Interpréter pour traduire, Paris : Didier Erudition,
2001.
4. Langue française
Le français de A à Z, de Bénédicte Gaillard (Ed. Hatier) ;
Le français correct pour les Nuls, de Jean-Joseph Julaud (First Editions).
BLED, É., Bled conjugaison, Paris : Hachette, 1998.
________, Bled orthographe, Paris : Hachette, 1998.
Écrire, parler : les 100 difficultés du français, Paris : Garnier, 1986.
GARDES-TAMINE, Joëlle, La grammaire. 2. Syntaxe. Paris : A. Colin, 2010.

Documentos relacionados

Rapport Portugais

Rapport Portugais - Prontuário de verbos com preposições, ed. António Tavares et Jorge Moranguinho, Paralelo Editora, 2008. Utile pour la connaissance et la maîtrise de la syntaxe. 2. Vocabulaire - Du mot à la phras...

Leia mais

Rapport portugais

Rapport portugais - Grammaire active du portugais, de F. Carvalho Lopes et H. M. Longhi Farina (Le Livre de Poche, collection « Les Langues Modernes ») ; elle comporte exercices et corrigés. - Manuel de langue portu...

Leia mais

Rapport portugais

Rapport portugais - Prontuário de verbos com preposições, ed. António Tavares et Jorge Moranguinho, Paralelo Editora, 2008. Utile pour la connaissance et la maîtrise de la syntaxe. 2. Vocabulaire - Du mot à la phras...

Leia mais