Dossier collèges/lycées - Centre Culturel des Carmes

Сomentários

Transcrição

Dossier collèges/lycées - Centre Culturel des Carmes
Dossier collèges/lycées
saison 2011/2012
Centre Culturel des Carmes, 8 place des Carmes, 33210 Langon
05 56 63 14 45 - www.lescarmes.fr
Spectacles : accueil du public scolaire
Réservations à partir du 5 septembre par mail sur [email protected]
ou à l’accueil du centre culturel à partir du 7 septembre
•
•
Dans le cadre d’une sortie pédagogique encadrée par des enseignants ou des
animateurs, sur le temps scolaire ou en soirée, le tarif pour chaque élève est de 6 € et
que les accompagnateurs bénéficient de la gratuité (dans le respect du taux légal
d’encadrement). Attention, pour les spectacles programmés en soirée, le nombre de
places pour les scolaires est limité.
Dossier des spectacles disponibles sur demande et pour certains spectacles, dossier
pédagogique avec notamment des textes ou extraits de textes pour permettre un
travail en classe avant le spectacle.
Actions de sensibilisation en classe
Nous pouvons vous mettre en relation avec les compagnies si vous souhaitez organiser des
ateliers ou des rencontres avec les artistes au sein de votre établissement.
Découverte et échange culturel aux Carmes
- Nous proposons des visites des coulisses du centre culturel (découverte d’éléments
techniques concernant la lumière et le son + fonctionnement d’un centre culturel), sur
rendez-vous.
- Après les spectacles, nous organisons des bords de scène, qui permettent un
échange avec les artistes (nous contacter pour s’en assurer).
Journée théâtre et jeunesse
Carte blanche aux ateliers théâtre menés dans les établissements scolaires ou associatifs.
> Jeudi 3 mai
Pour participer, contactez le centre culturel des Carmes.
A partir de la 6ème
Chant et Danse
Jeudi 22 septembre 20h30
Awada Kpé Kpé
Perrine Fifadji
présenté dans le cadre des Nuits d’Aquitaine
> Dossier du spectacle sur demande
et sur le site du centre culturel www.lescarmes.fr
> Perrine Fifadji : artiste fil rouge du projet mené
avec les lycées agricoles de Gironde en 2012 (projet IDDAC).
Awada Kpè Kpè (La Chrysalide, en fon, langue du Bénin), est une invitation au
voyage, une invitation à célébrer l’Ici et l’Ailleurs à travers le chant et la danse. Sur le
thème de la métamorphose, ce spectacle touche à l’intimité d’une artiste, à son
évolution profonde et propose une traversée sur ses terres intérieures et
extérieures.
La chenille qui devient papillon, c’est Perrine Fifadji ; d’origine béninoise, née au
Congo, bien connue des scènes bordelaises avec le collectif reggae/rock, Aspo.
Aujourd’hui, riche de ses rencontres, notamment avec la compagnie Fabre/Senou,
elle renoue avec ses racines africaines. Elle nous livre un spectacle d’une générosité
incroyable, une voix qui nous vient d’Afrique, à la fois puissante, chaude et
envoûtante, entre griot et gospel. Quatre musiciens l’accompagnent de leurs
sonorités du monde. En route vers un ailleurs !
« Comme une prière champêtre au son des guitares sèches et des flûtes, d’une voix
cuivrée, qui emprunte ses élans aux traditions vaudoues… » Télérama n°3198
Chant, danse : Perrine Fifadji - Sitar, flûtes, ocarina, bols tibétains, jaldaran : Francis Passicos Guitare, harmonium indien, senza : Emmanuel Arne - Derbouka, bendir, cajon : Ersoy Kasimov Bougarabou, guitare : Ewa Tohinnou
A écouter : Perrine Fifadji, Awada Kpè Kpè, Daquí
http://www.myspace.com/perrinefifadji
TARIF UNIQUE : 5 €
A partir de la 6ème
THEATRE FORAIN
Vendredi 7 octobre 20h30
T’as d’beaux yeux
tu sais,
Carabosse
L’Illustre Famille Burattini
Imaginez un théâtre de marionnettes, baroque, en bois sculpté, bancs miniatures,
enfin… tout ce que vous avez toujours souhaité pour vos gosses…
Hélas pour eux, ils ne savent pas que derrière le rideau, il y a les Burattini. Cette
illustre famille de montreurs de marionnettes élève l’irrespect au rang de vertu.
Chez vous, l’enfant est roi…pas chez les Burattini. Figure sans égal du théâtre forain,
les Burattini présentent une revue très corrigée, des personnages de contes de fées
qui marchent sur la tête, pour faire le bonheur des enfants pas sages. Ici, point de
baiser et de princesse réveillée ! Mais une ode à l'irrespect et à l'humour décapant.
Un spectacle pour enfants qui n’ont pas froid aux yeux, et de marionnettes qui
parlent aussi aux adultes !
Parents, débarrassez-vous une heure de vos enfants, Burattini leur apprendra à
jouer des coudes.
« Ils égratignent les histoires de princes charmants. Et au passage, les affreux
marionnettistes distillent de petites piques savoureuses sur l'actualité. Parodie et
bonne humeur pour toute la famille. » Le Télégramme - décembre 2009
Avec Buratt’ et Rita Burattini
TARIF UNIQUE : 6 €
DANS LE CADRE D’UNE SORTIE PÉDAGOGIQUE ENCADRÉE
A partir de la 6ème
Théâtre
Jeudi 20 octobre 14h30
Les Fourberies de Scapin
de Molière
Compagnie Les Labyrinthes
> Spectacle sur le temps scolaire
> Dossier du spectacle disponible sur demande
et sur le site du centre culturel www.lescarmes.fr
> Compagnie locale : possibilité d’interventions
au sein des établissements scolaires en amont du spectacle
(contactez la compagnie 05 56 47 49 67)
Dès le début de la pièce, on a la tête au carré mais on y voit double : c’est le récit de deux
amours contrariés par la cupidité aride de deux vieillards ; une très pathétique romance
d’amoureux au bord de la crise de nerfs ; une très simple histoire qui tourne à l’imbroglio
foldingue ! Un véritable et étourdissant labyrinthe sentimental dans lequel Scapin, serviteur
rancunier et généreux, exerce son intelligence diabolique pour le malheur des pères mais
pour le plaisir du spectateur.
Cette comédie en trois actes et en prose s’inscrit dans la tradition de la comédie italienne
de la commedia dell’arte. Reprise par la compagnie Les Labyrinthes, la pièce retrouve toute
sa truculence : comique de situation, comique de répétition et un trompeur trompé, tels
sont les ingrédients de cette farce irrésistible. A vos classiques !
Mise en scène : Gérard David - Avec Frédéric Kneip, Jean Bédouret, Thierry Remi, Jonathan
Dupui, Jérôme Batteux, Flore Audebeau, Jessica Valderrama, Jean-François Coffin, Philippe
Morard, Béatrice Deplanne
Avec le soutien de la ville de Mérignac, du conseil Régional d’Aquitaine et du Conseil Général de la Gironde.
http://www.leslabyrinthes.net
TARIF UNIQUE : 6 €
DANS LE CADRE D’UNE SORTIE PÉDAGOGIQUE ENCADRÉE
A partir de la 6ème
DANSE
Mardi 29 novembre 20h30
Malandain
Ballet Biarritz
Magifique – Tchaïkovski Suites
Casse-Noisette, la Belle au bois dormant et Le Lac des cygnes, trois extraits de ballets
associés à trois suites symphoniques, présentés comme un tiret entre le passé et le
présent, comme un trait d’union entre le réel et l’imaginaire.
La Mort du cygne – Musique Saint-Saëns
Moment de danse pure, ce monologue évoque avec une poésie extrême, les derniers
instants d’un cygne. Trois cygnes, trois femmes venues du ciel, vont sur la terre rendre leur
dernier souffle avant de s’incarner dans un nouvel envol.
L’amour Sorcier – Musique Manuel de Falla
Ballet pour seize danseurs dans l’’univers des gitans d’Andalousie. Une atmosphère de
superstition et de sorcellerie...
Chorégraphe : Thierry Malandain - Danseurs : Ione Miren Aguirre, Aurélien Alberge,
Raphaël Canet, Mickaël Conte, Ellyce Daniele, Frederik Deberdt, Michaël Garcia, Cédric
Godefroid, Aureline Guillot, Jacob Hernandez Martin, Miyuki Kanéi, Mathilde Labé, Fábio Lopes, Claire
Longchamp, Nuria Lopez Cortés, Silvia Magalhaes, Arnaud Mahouy, Nathalie Verspecht, Laurine Viel, Daniel
Vizcayo
http://www.malandainballet.com/
TARIF UNIQUE : 6 €
DANS LE CADRE D’UNE SORTIE PÉDAGOGIQUE ENCADRÉE
A partir de la 6ème
Théâtre
Jeudi 8 décembre 20h30
Jean Cocteau :
du visible à l’invisible
Edouard Exerjean
Edouard Exerjean, conteur et pianiste de renom, a puisé dans les textes et les
poèmes de Jean Cocteau pour évoquer les moments clés de la vie de l’homme et de
la vie de l’artiste. Les mots, d’une puissance poétique étourdissante, sont illustrés au
piano par des compositions d’artistes classiques et contemporains, de ceux
qu’affectionnait particulièrement Cocteau : Frédéric Chopin, Erik Satie, Francis
Poulenc, Arthur Honegger…
Edouard Exerjean, seul en scène, nous livre une véritable performance scénique tant
il incarne et il vibre avec les mots de Jean Cocteau. La vie du conteur-pianiste et celle
de l’artiste ne forment plus qu’une. Le pianiste-diseur tient le spectateur en haleine
et met en lumière ce qui aurait dû faire de Cocteau une figure artistique
incontournable : sa plume.
Un spectacle vibrant et passionné pour plonger au c ur de l’intimité de l’artiste et
découvrir l’homme sensible et brillant que fut Jean Cocteau.
« La magie du spectacle réside en cette communion étonnante entre l’artiste
disparu qu’est Cocteau et l’artiste vivant qu’est Exerjean. » Rueduthéâtre.com,
novembre 2007
http://exerjean.blogspot.com/
TARIF UNIQUE : 6 €
DANS LE CADRE D’UNE SORTIE PÉDAGOGIQUE ENCADRÉE
A partir de la 4ème
Théâtre
Jeudi 5 janvier 20h30
Black Out
de Lutz Hübner
Théâtr’action
> Dossier du spectacle
+ traduction du texte disponible sur demande
> Compagnie locale : possibilité d’interventions
au sein des établissements scolaires en amont du spectacle
(contactez la compagnie 05 56 39 99 65)
S'il n'obtient pas une meilleure note, Chris échouera à son examen. Déjà recalé une
première fois, il craint surtout la réaction violente de son père. Aussi, décide-t-il de
négocier sa note avec Julika, son enseignante. Mais tout dérape, rien ne se passe comme
prévu...
Black-out traite de la violence à l'école, de conditionnement social et psychologique et
d'erreurs de communication. Mais cette pièce parle aussi de la tentative des deux
protagonistes à trouver une autre voie, un chemin qui leur est propre et qui n'est pas prévu
dans le système scolaire ou dans la société, pas défini par le contexte et par leur position
sociale. Il existe chez tous les deux la volonté de comprendre la vision du monde de
l'autre...
Cette pièce pose des questions mais sans chercher à apporter de réponses, elle invite à la
réflexion et à la discussion. Pourquoi les choses sont comme elles sont et que peut-on y
changer ?
Traduction : Jürgen Genuit avec la collaboration de Janine Petiteville - Mise en scène :
Jürgen Genuit - Avec : Namo Ehah et Alexandra Hökenschnieder
Production Théâtr'action. Coproduction : l’Odyssée, scène conventionnée de Périgueux, IDDAC,
Goethe-Institut/Bordeaux. Avec le soutien de l’OARA, de la DRAC Aquitaine, du CR d'Aquitaine, du
Theater-Transfer (TT) Transfert Théâtral. L'Arche, agent théâtral du texte représenté.
http://www.theatraction.com/
TARIF UNIQUE : 6 €
DANS LE CADRE D’UNE SORTIE PÉDAGOGIQUE ENCADRÉE
A partir de la 1ère
Théâtre GESTUEL
Samedi 14 janvier 20h30
Fragments du désir
Cie dos à deux
> Dossier du spectacle disponible sur demande
et sur le site du centre culturel www.lescarmes.fr
> Rencontre avec les artistes après le spectacle
Regards, bruissements, ombres et pénombres... qui affleurent et font surgir le désir.
Le mouvement des corps révèle les non-dits de la différence...
Derrière des portes qui s'ouvrent, des histoires se faufilent et s’entremêlent, celles de
quatre personnages. Ce sont des récits gestuels sur la différence, sur le désir profond d'être
quelqu'un d'autre, sur l'ambiguïté des relations humaines et la quête d'identité.
Place aux langages poétiques des corps, à la force onirique des images, à une musique
lascive ou inquiétante, à des mises en situation envoûtantes, parfois déroutantes, à
l'esthétique toujours superbe. Avec intensité et tendresse, tout est suggéré, à peine dévoilé
sur le destin de solitudes égarées. Fragments du désir est un objet théâtral à expérimenter.
Un instant suspendu d'humanité.
« … Une création dense, toute en tendresse, dont on ne sort pas forcément indemne.
Somptueux ! » Ouest France – février 2010
Auteurs, metteurs en scène et chorégraphes : Artur Ribeiro et André Curti - Avec Maria
Adelia, André Curti, Artur Ribeiro, Matias Chebel - Musique originale : Fernando Mota
Avec l’aide en coproduction de L’Onde – Espace culturel de Vélizy-Villacoublay, Scène nationale de Bayonne –
Sud-Aquitain, ville de Champigny sur Marne, Arc en Ciel – Théâtre de Rungis, Odyssée – Scène conventionnée
de Périgueux. Avec le soutien de : DRAC – Ministère de la Culture, Conseil Général des Yvelines, Conseil Général du Val de Marne, Adami, Groupe GESTE(S) et réseau Créat’Yve.
http://www.dosadeux.com/
TARIF UNIQUE : 6 €
DANS LE CADRE D’UNE SORTIE PÉDAGOGIQUE ENCADRÉE
A partir de la 6ème
Chanson
Vendredi 3 février 20h30
Tiou
Jérémie Bossonne
Découverte jeunes talents
> Musique en écoute sur leurs sites Internet
> Paroles des chansons disponibles sur demande
1ère partie : Tiou
Du haut de ses 25 ans, Tiou, est une des nouvelles révélations de la chanson française.
Enfant des bistrots, il nous parle des amours déçues, des histoires sans lendemain et de
toutes leurs invisibles complexités... Quelle plume et quelle présence scénique !
Tiou (Mathieu Andreau) : saxophone ténor, piano, accordéon, mélodica, voix
http://www.tiou.fr/
Jérémie Bossone
Ecouter Jérémie Bossone, c’est plonger direct dans un cri poétique qui conjugue le chant de
Mano Solo, Jacques Brel ou Gérard Manset aux inspirations et respirations baudelairiennes.
Il y a quelque chose de rare et précieux à entendre cette voix passionnée et blessée posée
sur des airs folk à la Dylan ou bien des échos d’arpèges buckleiens. Les mélodies
accrochent, les textes résonnent.
Jérémie Bossone : voix, guitare acoustique, auteur-compositeur-interprète
Daniel Jea : guitare électrique
« Il est en France la synthèse inespérée de la chanson et du rock (…) » Chorus date
http://www.jeremiebossone.com/
TARIF UNIQUE : 6 €
DANS LE CADRE D’UNE SORTIE PÉDAGOGIQUE ENCADRÉE
A partir de la 4ème
Théâtre/Polar
Mardi 20 mars 20h30
Le Siphon
Le Petit Théâtre de Pain
Espace Claude Nougaro
> Dossier du spectacle disponible sur demande
et sur le site du centre culturel www.lescarmes.fr
> Rencontre avec les artistes après le spectacle
Le Siphon est une cocotte minute sans soupape qui explose. C’est l’histoire d’un chauffeur
de métro qui refuse obstinément de changer de ligne, d’une fille qui tue pour donner un
sens à la mort de son père, d’un ancien taulard qui fait du crochet, d’une prostituée
amoureuse, d’un commissaire qui ne cherche pas grand-chose…
Un vrai bouquet de violences ordinaires. Un collectage de faits divers. Du Grand Guignol qui
aurait les pieds sur terre et les mains dans le cambouis. Une mascarade pour dix acteurs,
voilà à quoi vous invite le Petit Théâtre de Pain : un polar qui pose la violence comme
suspect n°1, sa relativité comme sujet.
C’est un peu déprimant votre affaire, non ? Pas tant que ça, et après tout…
Même un tout petit rire dans le métro, ça peut résonner très fort.
Mise en scène : Ximun Fuchs - Ecriture : Aurélien Rousseau - Distribution : Mariya Aneva,
Cathy Coffignal, Maika Etchecopar, Hélène Hervé, Fafiole Palassio, Eric Destout, Manex
Fuchs, Guillaume Méziat, Tof Sanchez, Lontxo Yriarte
Coorganisation Iddac - Spectacle soutenu et coproduit par :Harri Xuri, lieu de fabrique des arts de rue à
Louhossoa, La Scène Nationale Bayonne - Sud-Aquitain, CC Garazi Baigorri - Scène de Pays Baxe Nafarroa, Le
Parnasse à Mimizan,Le Fourneau CNAR à Brest, L’Atelier 231, CNAR à Sotteville-lès-Rouen, L’Usine, Lieu
conventionné dédié aux Arts de la Rue, Tournefeuille, La Paperie, CNAR à St Barthélémy d’Anjou, Le
Créa’Fonds, L’Office Culturel Départemental Dordogne Périgord, L’OARA, l’IDDAC, Le CG 40, La Commune
d’Anglet, La Commune de Louhossoa, La DRAC Aquitaine, Le CG 64, Le Conseil Régional d’Aquitaine
http://www.lepetittheatredepain.com/
TARIF UNIQUE : 6 €
DANS LE CADRE D’UNE SORTIE PÉDAGOGIQUE ENCADRÉE
A partir de la 6ème
Voyage musical
et Litteraire
Jeudi 29 mars 20h30
Carnet(s) de voyage
Emmanuelle Troy,
Virginie Perret, Erick Baron
> Dossier du spectacle disponible sur demande
et sur le site du centre culturel www.lescarmes.fr
> Compagnie locale : possibilité d’interventions
au sein des établissements scolaires en amont du spectacle
(contactez la compagnie 06 25 04 53 76/ 06 75 06 76 25)
> Rencontre avec les artistes après le spectacle
Faisons ensemble un voyage… Partons à la rencontre des peuples chinois, kirghiz, ouïghours
et tibétains. Emmanuelle Troy, Virginie Perret et Erik Baron vous invitent à les suivre dans
un ciné-spectacle inédit et à partager les parfums, les sons et les couleurs de la Chine, du
Tibet et du Xinjiang.
Par un dialogue ouvert entre cinéma, photos, récits d’écrivains- voyageurs (Marco Polo,
Alexandra David-Néel…), danses et musiques, un carnet de route vivant et singulier se
dessine, le temps d’une soirée. Les trois artistes conjuguent leurs talents pour nous livrer
un carnet de voyage visuel, littéraire et musical, inoubliable et intense. Loin des clichés, à la
rencontre de cultures minoritaires et menacées, de paysages et de musiques d’ailleurs,
embarquez pour une odyssée sur la Route de la Soie.
« L’auteur ramène un florilège de rencontres toutes aussi sensibles qu’imprévisibles (…) Une
uvre bouleversante pour laquelle le public a retenu son souffle pendant le défilement du
générique, avant d’applaudir généreusement les artistes(…) » Sud Ouest – juillet 2010
Réalisatrice, musicienne : Emmanuelle Troy - Compositeur, bassiste : Erik Baron Comédienne, danseuse : Virginie Perret
http://www.myspace.com/carnetsdechine
TARIF UNIQUE : 6 €
DANS LE CADRE D’UNE SORTIE PÉDAGOGIQUE ENCADRÉE
A partir de la 6ème
Musique et Danse
Vendredi 13 avril 20h30
Flamenco y Puro
Cie Flamenco vivo
> Dossier du spectacle disponible sur demande
et sur le site du centre culturel www.lescarmes.fr
> Rencontre avec les artistes après le spectacle
Natif d’Andalousie, Luis de la Carrasca rend hommage à ses origines à travers ce spectacle
flamboyant. Sa voix rauque et déchirante, les sons bruts de la guitare, soutenus par le
rythme des percussions ne font qu'un avec la danse puissante et vibrante de El Kuky et de
Ana Perez.
Entre modernité et tradition flamenca, les cinq artistes proposent un spectacle à la fois
envoûtant, sensuel et sauvage et donnent leur sensibilité en partage.
Le feu du flamenco va embraser la Scène des Carmes le temps d’une soirée exceptionnelle.
« Dans cette danse comme aux bords d’un précipice, on est souvent aux limites de la
transe. Les deux danseurs, épaulés par le chanteur et les musiciens semblent livrer un combat vital (…) » La Marseillaise – juillet 2010
Chant : Luis de la Carrasca – Guitare : José-Luis Dominguez – Percussions, cajón : Kadu Gomez – Danse : El Kuky et Ana Peréz
http://www.luisdelacarrasca.com/
TARIF UNIQUE : 6 €
DANS LE CADRE D’UNE SORTIE PÉDAGOGIQUE ENCADRÉE
A partir de la 4ème
Théâtre
tout terrain
Vendredi 4 mai
18h30 et 21h00
Une demande en mariage tout terrain
d’après Anton Tchekhov
Cies Au c ur du monde et Les Lubies
Hall de Carmes
> Dossier du spectacle disponible sur demande
et sur le site du centre culturel www.lescarmes.fr
> Compagnie locale : possibilité d’interventions
au sein des établissements scolaires en amont du spectacle
(contactez la compagnie 06 25 04 53 76/ 06 75 06 76 25)
> Rencontre avec les artistes après le spectacle
Courte pièce en sept scènes, Une demande en mariage excelle à peindre les caractères
fébriles et excessifs de petits propriétaires terriens.
Chez les Tchouboukov, un jeune homme maladif, Lomov, vient faire sa demande. La mère,
veuve soupe au lait, le reçoit. Natalia, jeune fille vive et obstinée, l’espère.
Une phrase malheureuse, un détail dérisoire… et s’abattent toutes les vieilles ranc urs
familiales, les contentieux jamais réglés, au travers de mots qui, souvent, dépassent la
pensée…
Le spectacle « tout terrain » est volontairement joué « hors les murs » pour vous placer,
vous, spectateur, au c ur de la pièce de Tchekhov, de ses disputes de voisinage, au c ur
de l’énergie réjouissante déployée par les comédiens. Laissez-vous emporter dans ce
tourbillon tchekhovien, c’est un pur bonheur et une chose est certaine, vous en
redemanderez !
« On s’imagine Tchekhov rire à gorge déployée à la composition de ces personnages aux
traits exacerbés, à la sensibilité démesurée, tout droit sortis d’un Feydeau. » Magazine
Happen – n°77 novembre 2010
TARIF UNIQUE : 6 €
DANS LE CADRE D’UNE SORTIE PÉDAGOGIQUE ENCADRÉE
JAUGE : 80 PLACES PAR REPRÉSENTATION
A partir de la 6ème
Théâtre
Jeudi 24 mai 20h30
Peau d’Ane
d’après Sylvie Nève
Cie Les Enfants du Paradis
> Dossier du spectacle
+ extraits de texte disponibles sur demande
> Compagnie locale : possibilité d’interventions
au sein des établissements scolaires en amont du spectacle
(contactez la compagnie 05 56 74 25 77)
> Rencontre avec les artistes après le spectacle
Il était une fois… Peau d’âne
Il était une fois une reine mourante qui fait promettre au roi qu’il ne se remarierait qu’avec
princesse plus belle et plus sage qu’elle. Le roi, d’abord veuf éploré, songe assez vite à
convoler, mais comment ? Las de chercher, c’est au c ur même de son château qu’il
trouve princesse plus belle et plus sage : sa fille ! Pour échapper aux desseins paternels, la
jeune fille consulte sa marraine, la fée des lilas, qui n’est pas à cours d’idées. Le chemin du
conte est tortueux – qui reconnaîtrait une princesse sous la peau de l’âne ? Un prince
charmant, bien sûr…
La compagnie des Enfants du Paradis a choisi les mots de Sylvie Nève pour traverser cette
belle histoire : sa manière si singulière de rythmer la langue a permis aux comédiens de
faire entendre toute la poésie du texte par le corps et par le chant.
Laissez-vous conter une histoire singulière, pétrie d’humour, l’histoire de Peau d’âne dans
une langue contemporaine.
Si Peau d’âne m’était conté, J’y prendrais un plaisir extrême Jean de la Fontaine
Mise en scène, jeu : Christian ROUSSEAU - Distribution : Valérie CAPDEPONT, Anne-Laure
GROS, Louise ROUSSEAU, Kokou Namo EHAH
Coproductions : IDDAC, OARA, CG des Landes - Partenaires : Ville de Lormont, CR d’Aquitaine, CG de la
Gironde.
http://lesenfantsduparadis.org/
TARIF UNIQUE : 6 €
DANS LE CADRE D’UNE SORTIE PÉDAGOGIQUE ENCADRÉE
Les expositions
salle George Sand
Découvrir et donner à voir la diversité de l’art contemporain
Depuis mai 2003, la salle d’exposition de centre culturel fait la
part belle aux arts plastiques. Pour un accès au plus grand
nombre au mélange des arts, peintres, sculpteurs,
photographes et plasticiens exposent chaque année leurs
uvres dans la salle George Sand.
L’entrée aux expositions est libre et gratuite
du mardi au samedi de 15h à 19h
Sur réservation pour les groupes et les scolaires
Expositions
Salle George Sand
29 septembre / 5 novembre
Harold Lagaillarde
« Ici et là »
Photographe, Harold Lagaillarde enregistre la lumière depuis dix
ans. Après des études à l’Ecole Supérieure de Photographie de
Vevey en Suisse, et une publication chez Filigranes, Harold
s’intéresse au quotidien : « Mes photographies ne disent rien,
elles montrent la surface des choses. Tous ces détails de la vie
qui nous entoure, les petites choses que l’on ne voit plus, une
table, un visage, une plante… Et pourtant si révélateurs de notre
condition, et porteurs de sens. Autant de sujets qu’il faut traiter
avec respect ; trouver le juste milieu entre la critique et le
document.
17 novembre / 31 décembre
Richard de Lopez
« Nature silencieuse »
Richard de Lopez construit son univers pictural avec un sens
profond de l’observation et du vécu. C’est un intimiste qui
trouve son inspiration dans son environnement immédiat, à
partir des objets et des choses les plus simples. Dessins à la
mine de plomb et au fusain et peintures à l’huile se font le reflet
de ses natures qu’il qualifie de silencieuses. L’artiste, qui peint
et dessine depuis de nombreuses années, a un remarquable
sens de la beauté formelle, une justesse du trait qui donne un
caractère à la fois authentique et intimiste à son uvre.
ENTRÉE LIBRE
SUR RÉSERVATION POUR LES GROUPES ET LES SCOLAIRES
Expositions
Salle George Sand
12 janvier/25 février
Gérard Sendrey
Dessins et peintures
A l’origine du Site de la Création Franche de Bègles en 1989,
devenu Musée de la Création Franche en 1996, Gérard Sendrey
s’adonne par ailleurs aux arts plastiques depuis ses plus jeunes
années. C’est en 1967, qu’il s’engage résolument dans cette
démarche de création plus personnelle.
Ce créateur – à l’importante production – expérimente toutes
sortes de techniques, de l’encre de Chine à la peinture, du
pastel au crayon, jusqu’au simple stylo bille et au calame. Il
peint sur toile, mais son support privilégié reste le papier. Il
travaille par séries avec une prédilection pour les petits et
moyens formats. Il réalise des portraits, des « tricotages », des
scènes, des paysages, des animaux fantastiques, des
compositions, jusqu’à la limite de l’abstraction.
8 mars/14 avril
Cécile Bobinnec
Sculptures, photos, dessins
Parler d’elles, parler de nous. Je peuple mon atelier de
créatures qui balbutient l’humain.
Ce qui m’apparaît possible c’est - à travers elles - de raconter
un peu ce que nous sommes tous, notre humanité commune,
désespérée et magnifique.
D’abord la forme, le corps volume, sculpté, avec les mains dans
la terre, qui guident, qui construisent. Puis le dessin :
apprivoiser, appréhender et accepter l’informe, le cri, le monstrueux.
Enfin la lumière avec les photos, nouvel éclairage dans tous les
sens du terme, le feu, la flamme, le secret, une autre
consistance, un autre jeu, une profondeur qui voudrait révéler
une part d’intimité profonde. Voici ma trinité. Photo, dessin et
sculpture me sont nécessaires pour que chacune des créatures
soit entièrement présente dans chacun de ses avatars, ... et
parle au nom de tous.
ENTRÉE LIBRE
SUR RÉSERVATION POUR LES GROUPES ET LES SCOLAIRES
Expositions
Salle George Sand
10 mai / 5 juin
Cathie Simon-Siffre
Art Singulier :"Lilette Farfouille"
Cathie Simon-Siffre vous présente ses nouvelles créations
réalisées en symbiose avec son atelier d'adultes.
Au gré des matériaux de récupération et de leurs formes nait
une imagerie marine et onirique : cités englouties, thèmes
mythologiques.
Orchestrant son groupe d’élèves, elle a travaillé de paire avec
leur imagination et a partagé son univers poétique et ses
techniques mixtes. Chaque création est une aventure, une
histoire…
Le tout offre des saynètes où grouille un monde plein de vie...
21 juin / 25 juillet
Florence Schrobiltgen
Sumi-e / Encre de chine
De l’école Duperré aux Beaux-Arts, de Courrèges à Lanvin, du
design textile à la sérigraphie, Florence Schrobiltgen trace une
voie artistique polymorphe dont le Sumi-e représente la pointe.
Initiée par le Maître Coréen Ung No Lee, elle apprend le vol du
pinceau, les mystères du papier, le chant de l’encre et la poésie
du geste. A son tour Florence enseigne aujourd’hui la tâche et le
trait à Bordeaux ou dans son Atelier Sauternais, et de Séoul à
Langon elle expose la nature en mouvement. Elle incorpore dans
sa peinture des sérigraphies imprimées sur soie, différents tissus
et papiers et y apporte un travail de transparence. Les roseaux
s’agitent dans le vent, le mimosa exhale, le raisin mûri. Il faut
découvrir cet art si particulier et s’étonner de l’harmonie qui se
dégage entre force et fragilité.
ENTRÉE LIBRE
SUR RÉSERVATION POUR LES GROUPES ET LES SCOLAIRES

Documentos relacionados

théâtre - Communauté de Communes de l`Abbevillois

théâtre - Communauté de Communes de l`Abbevillois de sortir des sentiers battus et de s’exprimer seul sur scène avec sa guitare et ses compositions personnelles. Faisant s’accorder la langue française et les sonorités folk boisées, ses chansons ré...

Leia mais

491 Juin 10 N°160

491 Juin 10 N°160 La deuxième : un touriste débarque dans un café de province désert tenu par un ancien légionnaire qui cherche aussitôt à l'impressionner. Mais le légionnaire n'est peut-être pas ce qu'il prétend. L...

Leia mais