arc-en-ciel »? - Regenbogenfamilien

Сomentários

Transcrição

arc-en-ciel »? - Regenbogenfamilien
Yv E. Nay, Zentrum Gender Studies
Que dit la science sur les familles « arc-en-ciel »?
Tour d’horizon de la recherche
Yv E. Nay, Université de Bâle, Centre en études genre, [email protected]
Version janvier 2016
Un tour d’horizon des résultats de la recherche sur les familles « arc-en-ciel » ou homoparentales fait
apparaître que les premières études datent déjà des années 1980. Jusque dans les années 1990, ces
i
études examinent principalement les familles lesboparentales. La recherche a d’abord porté sur les
couples lesbiens dont les enfants sont issus de relations hétérosexuelles antérieures (Patterson 2006).
Puis au cours des années 1990, elle s’est de plus en plus intéressée à l’homoparentalité de lesbiennes
ayant fondé une famille par le biais de l’adoption ou avec l’aide des technologies de procréation assistée
(cf. Gartrell/Hamilton/Banks/Mosbacher/Reed/Sparks/Bishop 1996 ; Gartrell/Banks/Reed/Bishop/Rodas
1999 ; Gartrell/Peyser/Bos 2012 ; Bos/van Balen/van de Boom 2004 ; Descoutures 2010). En effet, depuis
les années 1990, les femmes se définissant comme lesbiennes sont de plus en plus nombreuses à faire
appel à ces technologies pour fonder une famille (cf. Biblarz/Savci 2010 ; Thorn 2010 ; Green 2006 ; Nay
2013b). Outre l’adoption et la coparentalité avec des femmes (généralement lesbiennes), les hommes qui
se définissent comme gays recourent eux aussi de plus en plus depuis les années 1990 aux technologies
de procréation assistée comme par exemple les mères porteuses, avec ou sans dons d’ovules.
Néanmoins, les pères gays et leurs façons de fonder une famille ont jusqu’ici rarement fait l’objet d’une
recherche à part (voir toutefois notamment Stacey 1990 ; Lewin 1993 ; Stacey 1996 ; Patterson 1995 ;
Carrington 1999 ; Mallon 2004 ; Stacey 2006 ; Lewin 2009 ; Patterson/Tornello 2011 ; Nay 2012 ;
Bühler/de Jong/Nay/Zehnder 2015). La recherche s’est également peu penchée sur la trans*-parentalité
ii
et les parents qui se définissent comme bisexuels. Peu d’études existent à ce sujet.
Ces études cherchent toutes à savoir comment les parents lesbiens ou gays constituent leur famille, comprennent la notion de parenté et vivent leur identité sexuelle et leur sexualité. Elles examinent en particu-
Yv E. Nay
Universität Basel
Zentrum Gender Studies
Petersgraben 9/11
4051 Basel, Switzerland
[email protected]
https://genderstudies.unibas.ch/zentrum/
personen/profil/portrait/person/nay/
page 1/9
Yv E. Nay, Zentrum Gender Studies
lier, chez ces couples, la répartition des tâches, les stéréotypes de genre qu’ils adoptent dans leur rôle de
parent et/ou les variables socio-économiques (cf. Patterson 1995 ; Lehr 1999 ; Dunne 2000 ; Sullivan
2004 ; Mamo 2007 ; Descoutures/Digoix/Fassin/Rault 2008 ; Bergold/Rupp 2011 ; Eggen 2010 ; Eggen/Rupp 2011 ; Mizielińska/Abramowicz/Stasińska 2015). En règle générale, les analyses comparent ici
les familles dont les parents sont du même sexe à celles dont les parents sont de sexe différent. Selon
leurs conclusions, les parents de même sexe se répartissent les activités professionnelles et les tâches
éducatives d’une manière plus égalitaire que les parents hétérosexuels (cf. Patterson 1995 ;
Chan/Brooks/Raboy/Patterson 1998 ; Dunne 2000 ; Patterson/Sutfin/Fulcher 2004 ; Dürnberger 2011),
mais aucune différence n’est à constater dans la qualité et la durée des relations (cf. Bos/van Balen/van
de Boom 2004 et 2007) ni dans la structure de leur entourage social (cf. Golombok/Tasker/Murray 1997 ;
Fulcher/Chan/Raboy 2002). Les parents qui font l’objet de ces études sont en majorité de couleur
blanche, bénéficient d’un niveau d’éducation relativement élevé et appartiennent à la classe moyenne (cf.
Biblarz/Savci 2010). Depuis une décennie, la recherche élargit son champ de vision et s’intéresse
notamment aux mères de couleur noire qui se définissent comme lesbiennes et/ou aux parents de même
sexe issus d’un milieu socio-économique défavorisé, en incluant parfois (mais rarement) les familles
monoparentales (cf. Moore 2011 ; Lev 2008 ; Gabb 2008 ; Lubbe 2012).
Études sur le développement des enfants et adolescents des familles « arc-en-ciel »
Cette dernière décennie a aussi vu s’intensifier la recherche sur les enfants, adolescents et jeunes adultes
grandissant ou ayant grandi avec des parents homosexuels (cf. Biblarz/Savci 2010). Souvent, ces enquêtes s’interrogent en premier lieu sur le fameux bien-être des enfants de parents de même sexe, dont il
est fait débat dans les controverses politiques portant sur le droit des couples homosexuels à accéder au
mariage, à l’adoption de l’enfant de l’autre, à l’adoption en général ou à la procréation médicalement assistée. En règle générale, il s’agit ici aussi d’études comparatives entre les enfants de parents de même
sexe et les enfants de parents de sexe différent. Toutes ces études s’accordent à montrer que les enfants
de parents de même sexe ne se différencient pas des enfants de parents hétérosexuels en termes de
développement personnel psychique et social, de parcours scolaire et professionnel, d’amitiés et de relations sexuelles, d’identification sexuelle et de rapport au corps. Elles concluent unanimement que ce n’est
pas l’orientation sexuelle d’un ou des parents qui est déterminant pour le bien-être et le développement
des enfants mais la qualité des relations et l’ambiance qui règne parmi la famille (cf. Golombok/Tasker
1996
;
Tasker/Golombok
1997
;
Patterson
2005
;
Rupp
2009
;
Bos
2004
;
Gartrell/Banks/Reed/Hamilton/Rodas/Deck 2000 : Bos/Gartrell 2010 ; Gartrell/Bos/Goldberg 2011 ;
Bos/van Balen/van de Boom 2007 ; MacCallum/Golombok 2004 ; O’Connel 1993 ; Barret/Tasker 2001 ;
Vanfraussen/Ponjaert-Kristoffersen/Brewaeys 2002 et 2003 ; Crouch/Waters/McNair/Power/Davis 2014).
Depuis peu, la recherche se concentre sur les expériences de discrimination et de stigmatisation vécues
par les enfants de parents du même sexe. D’après les résultats de ces études, si près de la moitié des
page 2/9
Yv E. Nay, Zentrum Gender Studies
enfants questionnés vivent des expériences de discrimination et de stigmatisation, ils disposent toutefois
de stratégies de coping exceptionnelles, tant et si bien qu’aucun impact n’a pu être constaté sur leur bienêtre (cf. Rupp 2009 ; Gross 2011 ; Streib-Brzič/Quadflieg 2011 ; Patterson 2009 ; Goldberg 2010 ;
Crouch/Waters/McNair/Power/Davis
2014).
Cette
capacité
de
surmonter
ces
expériences
de
discrimination et stigmatisation met en évidence le rôle central joué par le contexte familial, les réseaux
sociaux et en particulier les institutions comme l’école et les gardes d’enfants extrafamiliales (cf. Gross
2011 ;
Fedewa/Black/Ahn
2014 ;
van
Gelderen/Bos/Gartrell/Hermanns/Perrin
2012 ;
Vyncke/Julien/Jouvin/Jodoin 2014).
Nombre et structure des familles « arc-en-ciel »
Depuis le milieu des années 1990, on entend parler du « gayby » boom aux États-Unis. Néanmoins,
l’appellation « lesby » boom – un terme que j’utilise (Nay 2012) en référence à Charlotte Patterson (1995)
– correspond mieux, à mes yeux, au nouveau phénomène des familles « arc-en-ciel » que l’on rencontre
en Suisse. Ici, ces familles sont essentiellement fondées par des lesbiennes, même si de plus en plus de
gays vivent une vie de famille avec des enfants (Nay 2013b ; Mesquita/Nay 2013). Selon des statistiques
allemandes, 0,5% de tous les enfants vivant en Allemagne grandissent avec des parents de même sexe
(Eggen 2010). Pour la France, l’Institut national d’études démographiques (INED) a chiffré le nombre de
couples de même sexe vivant en ménage (Digoix/Festy/Garnier 2004) et estimé entre 24’000 et 40’000 le
nombre d’enfants vivant dans ces ménages (Festy 2006). En comptant les couples de même sexe ainsi
que les lesbiennes et gays avec enfants qui vivent en communauté sans faire ménage commun, les
chercheuses et chercheurs comme Martine Gross et Mathieu Peyceré (2005) estiment entre 250’000 et
300’000 le nombre d’enfants grandissant en France avec des parents homosexuels (cf. aussi Gross
2005). Aucun chiffre n’étant jusqu’ici connu pour la Suisse, c’est sur les résultats de ces recherches que
se fondent les estimations sur le nombre d’enfants vivant en Suisse avec des parents de même sexe.
L’Organisation suisse des lesbiennes OSL, l’Association faîtière des hommes gays Pink Cross ainsi que
l’Association faîtière des familles arc-en-ciel estiment entre 6000 et 30’000 le nombre d’enfants
grandissant avec des parents de même sexe. (cf. également Copur 2008). Ce grand écart est dû aux
chiffres de référence qui proviennent soit d’Allemagne soit de France. On peut donc s’interroger sur la
fiabilité de ces chiffres (cf. Eggen 2010 ; Eggen/Rupp 2010), une question à laquelle le recensement des
couples de même sexe avec enfant(s) réalisé par l’Office fédéral de la statistique suisse n’apporte pas
non plus de réponse. Depuis l’entrée en vigueur en 2007 de la Loi fédérale sur le partenariat enregistré
entre personnes du même sexe, l’Office fédéral de la statistique suisse recense le nombre de couples de
même sexe liés par un partenariat enregistré. Le rapport social statistique de l’Office fédéral de la
statistique a donc jusqu’ici répertorié les couples de même sexe en partenariat enregistré, sans toutefois
relever si ces couples vivent avec un ou des enfant(s). Et qui plus est, il classe dans son analyse les
partenariats enregistrés sous la catégorie générale des couples vivant en union libre (Office fédéral de la
page 3/9
Yv E. Nay, Zentrum Gender Studies
statistique 2011). L’outil d’enquête remanié et lancé en 2010 qui est utilisé pour la vague d’enquête
actuelle sur la structure démographique de la Suisse pose pour la première fois la question de la
présence d’enfants dans les ménages de couples de même sexe. Ce nouveau système de recensement
se base d’une part sur un recensement exhaustif réalisé à partir des registres officiels, à savoir la
statistique de la population et des ménages, et d’autre part sur un relevé structurel fondé sur des
sondages aléatoires (Office fédéral de la statistique 2014a). D’après ses résultats, 0,5 % de la population
résidante permanente de la Suisse vivrait au sein d’un ménage homosexuel. Ce pourcentage englobe les
couples en partenariat enregistré ainsi que les couples de même sexe non liés par un partenariat
enregistré (Office fédéral de la statistique 2014). Bien que l’Office fédéral de la statistique fixe à 400 le
nombre de couples de même sexe vivant avec un ou des enfants, il relativise très rapidement ce chiffre
dans son analyse. Au vu du faible échantillon utilisé par l’outil d’enquête actuel, l’Office fédéral de la
statistique concède qu’il faut « interpréter avec une grande prudence » les chiffres sur les couples de
même sexe avec enfant(s) qui sont déterminés par extrapolation (Office fédéral de la statistique 2012). Il
n’existe donc aucune donnée fiable sur le nombre de couples de même sexe avec enfant(s).
De plus, des imprécisions tout aussi graves sont à signaler dans le recensement statistique des familles
« arc-en-ciel ». Ne relever que les couples de même sexe faisant ménage commun, c’est laisser de côté
toute une variété de modes de vie homosexuels et trans* impliquant ou non des enfants. Malgré son
remaniement, l’outil d’enquête actuel n’est pas en mesure de rendre compte de toutes les constellations
des familles « arc-en-ciel ». Des données statistiques manquent en effet sur les lesbiennes, gays,
bisexuels et trans* (LGBT*) ne vivant pas en couple et sur les couples de même sexe vivant dans des
ménages séparés, mais aussi sur les familles monoparentales LGBT* et sur les personnes trans* en
général, qu’elles vivent en couple ou/et avec enfant(s). Par ailleurs, même pour les couples de même
sexe avec et sans enfant(s) jusqu’ici recensés, aucun paramètre complémentaire, tel que revenus,
répartition des tâches, taux d’emploi ou taux de risque de pauvreté, n’a été relevé. Ainsi, les familles
« arc-en-ciel » ne sont pas prises explicitement en compte dans l’analyse de l’Office fédéral de la
statistique sur la structure et l’organisation familiale en Suisse (Office fédéral de la statistique 2014c). Il
est donc impossible de fournir des informations statistiques sur leur situation économique, structurelle,
géographique, etc.
À noter ! Toute référence à ce texte doit en citer la source comme suit :
Nay, Yv E. (2016). Que dit la science sur les familles « arc-en-ciel »? Tour d’horizon de la recherche. P. 19. https://genderstudies.unibas.ch/nc/zentrum/personen/profil/eigeneseiten/person/nay/content/publikationsliste-1/ [consulté le ...].
page 4/9
Yv E. Nay, Zentrum Gender Studies
Bibliographie
American Psychological Association (2005). Lesbian and Gay Parenting. Washington, D.C. : American
Psychological Association.
Association des Parents Gays et Lesbiens APGL (2007) (éd.). Guide Bibliographique de
l’Homoparentalité. Paris : APGL.
Barret, H./Tasker, F. (2001). Growing Up with a Gay Parent : Views of 101 gay fathers on their sons’ and
daughters’ experiences. In : Educational and Child Psychology. Vol. 18. p. 62-77
Bergold, Pia/Rupp, Marina (2011). Konzepte der Elternschaft in gleichgeschlechtlichen Lebensgemeinschaften. In : Rupp, Marina (2011) (éd.). Partnerschaft und Elternschaft bei gleichgeschlechtlichen
Paaren. Verbreitung, Institutionalisierung und Alltagsgestaltung. Numéro hors série de la revue
Zeitschrift für Familienforschung. p. 119-146
Biblarz, T. J./Savci, E. (2010). Lesbian, Gay, Bisexual, and Transgender Families. In : Journal of Marriage
and Family, vol. 72, n°3. p. 480-497
Bos, H.(2004). Parenting in planned lesbian families. Amsterdam : Vossiuspers UvA.
Bos, H./Gartrell, N. (2010). Adolescents of the USA National Longitudinal Lesbian Family Study : Can
Family Characteristics Counteract the Negative Effects of Stigmatization ? In : Family Process. Vol.
49, n° 4. p. 559-572
Bos, H./van Balen, F./van de Boom, D. (2004). Experience of parenthood, couple relationship, social support, and child-rearing goals in planned lesbian mother families. In : Journal of Child Psychology
and Psychiatry. Vol. 45, n° 4. p. 755-764
Bos, H./van Balen, F./van de Boom, D. (2007). Child adjustment and parenting in planned lesbian-parent
families. In : American Journal of Orthopsychiatry. Vol. 77, n° 1. p. 38-48
Bozett, F. (1989). Gay fathers : A review of the literature. In : Bozett, F. W. (éd.). Homosexuality and the
family. New York : Haworth Press. p. 137-162
Bühler, N./de Jong, W./Nay, Y.E./Zehnder, K. (2015). Ontological Choreography’ as an Ethnographic
Tool : Understanding the Making of Families by Reproductive Technologies in Switzerland. In :
Tsantsa. Revue de la Société Suisse d'Ethnologie 2015, n° 20, p. 34-46
Carrington, C. (1999). No Place Like Home : Relationships and Family Life among Lesbians and Gay
Men. Chicago : University of Chicago Press.
Chan, R. W./Brooks, R. C./Raboy, B./Patterson, C. (1998). Divisions of labor among lesbian and heterosexual parents : Associations with children’s adjustment. In : Journal of Family Psychology, vol. 12,
n° 3. p. 402-419
Copur, E. (2008). Gleichgeschlechtliche Partnerschaft und Kindeswohl. Berne : Stämpfli.
Crouch, S. R./Waters, E./McNair, R./Power, J./Davis, E. (2014). Parent-reported mearsures of child health
and wellbeing in same-sex parent families: a cross-sectional survey. In : BMC Public Health,
14/635. http://www.biomedcentral.com/1471-2458/14/635 [Dernière consultation le 6 janvier 2016]
Descoutures, V. (2010). Les mères lesbiennes. Paris : Presses Universitaires de France.
Descoutures, V./Digoix, M./Fassin, É./Rault, W. (2008) (éd.). Mariages et homosexualités dans le monde.
L’arrangement des normes familiales. Paris : Éditions Autrement.
Digoix, M./Festy, P./Garnier, B. (2004). What if same-sex couples exist after all? In : Digoix, M./Festy, P.
(éd.). Same-sex couples, same-sex partnerships and homosexual marriages. A focus on cross national differentials. Institut national d’études démographiques : Paris. p. 193-210
Downing, J. B. (2013). Transgender-Parent Families. In : Goldberg, A. E./Allen, K. R. (éd.). LGBT-Parent
Families Innovations in Research and Implications for Practice. New York : Springer Science and
Business Media. p. 105-116
Dunne, G. A. (2000). Opting into Motherhood. lesbians Blurring the Boundaries and Transforming the
meaning of Parenthood and Kinship. In : Gender & Society, vol. 14, n° 1. p. 11-35
Dürnberger, A. (2011). Die Verteilung elterlicher Aufgaben in lesbischen Partnerschaften. In : Rupp, M.
(2011) (éd.). Partnerschaft und Elternschaft bei gleichgeschlechtlichen Paaren. Verbreitung, Institutionalisierung und Alltagsgestaltung. Numéro hors série de la revue Zeitschrift für Familienforschung. p. 147-166
Eggen, B. (2010). Gleichgeschlechtliche Lebensgemeinschaften ohne und mit Kindern : Soziale Strukturen und künftige Entwicklungen. In : Funcke, D./Thorn, P. (éd.). Die gleichgeschlechtliche Familie
page 5/9
Yv E. Nay, Zentrum Gender Studies
mit Kindern, Interdisziplinäre Beiträge zu einer neuen Lebensform. Édtions transcript : Bielefeld. p.
37-60
Eggen, B./Rupp, M. (2011). Gleichgeschlechtliche Paare und ihre Kinder: Hintergrundinformationen zur
Entwicklung gleichgeschlechtlicher Lebensformen in Deutschland. In : Rupp, M. (éd.). Partnerschaft und Elternschaft bei gleichgeschlechtlichen Paaren. Verbreitung, Institutionalisierung und
Alltagsgestaltung. Numéro hors série de la revue Zeitschrift für Familienforschung. p. 23-37
Fedewa, A./Black, W./Ahn, S. (2014). Children and Adolescents with Same-Gender Parents : A Metaanalytic Approach in Assessing Outcomes. In : Journal of GLBT Family Studies, vol 11, n° 1. p. 134
Festy, P. (2006). Le recensement des familles homoparentales. In : Cadoret, A./Gross, M./Mécary,
C./Perreau, B. (éd.), Homoparentalités. Approches scientifiques et politiques. Presses Universitaires de France. Paris. p. 109-116
Flaks, D. K./Ficher, I. /Masterpasqua, F./Joseph, G. (1995). Lesbians choosing motherhood – A comparative study of lesbian and heterosexual parents and their children. In : Developmental Psychology, ol
31, n° 1. p. 105-114
Fulcher, M./Chan, R. W./Raboy, B./Patterson, C. (2002). Contact with grandpartens among children conceived via donor insemination by lesbian and heterosexual mothers. In : Parenting : Science and
Practice. Vol. 2, n° 1. p. 61-76
Funcke, D./Thorn, P. (éd.). Die gleichgeschlechtliche Familie mit Kindern, Interdisziplinäre Beiträge zu
einer neuen Lebensform. Éditions transcript : Bielefeld.
Gabb, J. (2004). Critical differentials : Querying the incongruities within research on lesbian parent families. In : Sexualities. Vol. 7, n° 2. p. 167-182
Gabb, J. (2008). Researching Intimacy in Families. Basingstoke : Palgrave Macmillan.
Gartrell, N./Deck, A./Rodas, C./Peyser, H./Banks, A (2005). The National Lesbian Family Study : 4. Interviews with the 10-year-old children. In : American Journal of Orthopsychiatry, vol. 75, n°4. p. 518524
Gartrell, N./ Hamilton, J./Banks, A./Mosbacher, D./Reed, N./Sparks, C. H./Bishop, H. (1996). The National
Lesbian Family Study : 1. Interviews with prospective mothers. In : American Journal of Orthopsychiatry. Vol. 66, n° 2. p. 272-281.
Gartrell, N./Banks, A./Hamilton, J./Reed, N./Bishop, H./Rodas, C. (1999). The National Lesbian Family
Study : 2. Interviews with mothers of toddlers. In : American Journal of Orthopsychiatry. Vol. 69, n°
3. p. 362-369.
Gartrell, N./Banks, A./Reed, N./Hamilton, J./Rodas, C./Deck, A. (2000). The National Lesbian Family
Study : 3. Interviews with mothers of five-year-olds. In : American Journal of Orthopsychiatry 2000.
Vol. 70, n° 4. p. 542-548.
Gartrell, N./Bos, H./Goldberg, N. (2011). Adolescents of the U.S. National Longitudinal Lesbian Family
Study : Sexual Orientation, Sexual Behavior, and Sexual Risk Exposure. In : Archives of Sexual
Behavior, vol. 40, n° 6. p. 1199-1209.
Gartrell, N./Peyser H./Bos, H. (2012). Planned lesbian families : A review of the U.S.A. National Longitudinal Lesbian Family Study. In : D.M. Brodzinsky, D. M./Pertman, A. (éd). Adoption by Lesbians and
Gay Men : A New Dimension in Family Diversity. Oxford : Oxford University Press. p. 112-129.
Goldberg, A. E. (2010). Lesbian and gay parents and their children : Research on the family life cycle.
Washington, D.C. : American Psychological Association.
Golombok, S./Tasker, F. (1996). Do Parents Influence the Sexual Orientation of Their Children? Findings
From a Longitudinal Study of Lesbian Families. In : Developmental Psychology. Vol. 32, n° 1. p. 311.
Golombok, S./Tasker, F./Murray, C. (1997). Children Raised in Fatherless Families from Infancy : Family
relationships and the socioemotional development of children of lesbian and single heterosexual
mothers. In : Journal of Child Psychology and Psychiatry. Vol. 38, n° 7. p. 783-791.
Green, L. (2006). Unconventional conceptions. Family planning in lesbian-head families created by donor
insemination. Dresde : TUDpress.
Gross, Martine (2005). Résultats APGL – enquête 2005, http://www.apgl.fr/etudes.html [dernière consultation 24.8.2011]
page 6/9
Yv E. Nay, Zentrum Gender Studies
Gross, M. (2011). Homophobie à l'école. Les stratégies des familles lesboparentales pour protéger leurs
enfants. Dialogue. Vol. 194, n° 4. p. 21-34.
Gross, M./Peyceré, M. (2005). Fonder une famille homoparentale. Ed. Ramsay : Paris.
Herek, G. M. (2011). Partnerschaft und Elternschaft bei gleichgeschlechtlichen Paaren: eine Einfühung.
In : Rupp, M. (2011) (éd.). Partnerschaft und Elternschaft bei gleichgeschlechtlichen Paaren. Verbreitung, Institutionalisierung und Alltagsgestaltung. Numéro hors série de la revue Zeitschrift für
Familienforschung. p. 16-22.
Hines, S. (2006). Intimate Transitions : Transgender Practices of Partnering and Parenting. In : Sociology.
Vol. 40, n° 2. p. 353-371.
Lehr, V. (1999). Queer Family Values : Debunking the Myth of the Nuclear Family. Philadelphia : Temple
University Press.
Lev, A. I. (2004). Transgender emergence : Therapeutic guidelines for working with gender-vairanti people
and their families. New York : Haworth Press.
Lev, A. I. (2008). More than surface tension : Femmes in families. In : Journal of Lesbian Studies. Vol. 12,
n° 2-3. p. 127-144.
Lewin, E. (1993). Lesbian Mothers : Accounts of Gender in American Culture. Ithaca : Cornell University
Press.
Lewin, E. (2009). Gay Fatherhood. Narratives of Family and Citizenship in America. Chicago, London :
University of Chicago Press.
Lubbe, C. (2012). LGBT Parents and Their Children : Non-Western Research and Perspectives. In : Goldberg, A. E./Allen, K. R. (éd.). LGBT-Parent Families Innovations in Research and Implications for
Practice. New York : Springer Science and Business Media. p. 209-224.
MacCallum, F./Golombok, S. (2004). Children raised in fatherless families from infancy: a follow-up of
children of lesbian and single heterosexual mothers at early adolescence. Journal of Child Psychology and Psychiatry. Vol. 45, n° 8. p. 1407-1419.
Mallon, G. P. (2004). Gay Men Choosing Parenthood. New York : Columbia University Press.
Mamo, L. (2007). Queering Reproduction: Achieving Pregnancy in the Age of Technoscience. Durham :
Duke University Press.
Mesquita, S./Nay, E. Y. (2013). We are Family?! Eine queerfeministische Analyse affektiver und diskursiver Praxen in der Familienpolitik. In : Bannwart, B./Cottier, M./Durrer, C./Kühler, A./Küng, Z, (éd.),
Keine Zeit für Utopien? Perspektiven der Lebensformenpolitik im Recht. Zurich: Dike. p. 193-218.
Mizielińska, J./Abramowicz, M./Stasińska, A. (2015). Families of Choice in Poland. Family life of nonheterosexual people. Instytut Psychologii Polskiej Akademii Nauk : Warszawa.
Moore, Mignon R. (2011). Invisible Families. Gay Idnetities, Relationships, and Motherhood among Black
Women. University of California Press : Berkeley / Los Angeles / London.
Nay, Y. E. (2012). Family goes queer ? Lesben, Schwule, Bisexuelle und Trans* mit Kindern im Kampf um
rechtliche Anerkennung. In : Quer – Das Gendermagazin der ASH Berlin. Haute école spécialisée
Alice Salomon, Berlin 2012, 18/12. p. 34-38.
Nay, Y. E. (2013a). Feeling Differently – Affektive Politiken der Gleichheit in Differenz. In : Grisard,
D./Jäger, U./König, T. (éd.). Verschieden sein. Nachdenken über Geschlecht und Differenz. Sulzbach/Taunus : Ulrike Helmer Verlag. p. 281-294.
Nay, Y. E. (2013b). Qu(e)er zum Recht? Normalisierungsprozesse gleich- und trans*geschlechtlicher Ele
ternschaft durch Recht. In : Fampra. Die Praxis des Familienrechts 2013, 14 année, n°2. p. 366394.
Nay, Y. E. (2014). “Not Gay as in Happy, but Happy as in Family” – Affektive Politiken nationaler Sentimentalität. In : Baier, A./Binswanger, C./Häberlein, J./Nay, Y. E./Zimmermann, A. (éd.). Affekt und
Geschlecht – Eine einführende Anthologie. Éditions Zaglossus : Vienne. p. 137-158.
Nay, Y. E. (2015a). Queerfeministische Politiken affektiv strukturierter Paradoxien. In : Femina Politica,
e
24 année n° 1. p. 52-64.
Nay, Y. E. (2015b). « Happy as in Queer » – The Affective Paradoxes of Queer Families. In : Sociologus.
Journal for Social Anthropology, vol. 65, n°1. p. 35-54.
O’Connel, A. (1993). Voices from the Heart : The developmental impact of a mother’s lesbianism on her
adolescent children. In : Smith College Studies in Social Work. Vol. 63, n° 3. p. 281-299.
Office fédéral de la statistique (2011). Rapport social statistique suisse. Confédération suisse : Berne :
page 7/9
Yv E. Nay, Zentrum Gender Studies
Office fédéral de la statistique (2012). Ménages privés selon le type de ménage. Confédération suisse :
Berne. http://www.bfs.admin.ch/bfs/portal/de/index/themen/01/04/blank/key/01/04.html [Dernière
consultation le 6.1.2016]
Office fédéral de la statistique (2011). Nouveau système de recensement. Enquête de qualité. In : Actualités OFS. Confédération suisse, Berne, septembre 2014. p. 1-4
Office fédéral de la statistique (2014b). Couples. In : Démos. Bulletin d´information démographique, n° 1
Mai 2014 p. 1-11
Office fédéral de la statistique (2014c). Famille et organisation familiale. In : Démos. Bulletin d´information
démographique, n° 2 Octobre 2014 p. 1-16
Patterson, C. (1995). Families of the Lesbian Baby Boom : Parents’ Division of Labor and Children’s Adjustment. In : Developmental Psychology. Vol. 31, n° 1. p. 115-123.
Patterson, C. (2005). Lesbian and Gay Parenting : A summary of research findings. In : American Psychological Association. Lesbian and Gay Parenting. Washington, D.C. : American Psychological Association. p. 5-23.
Patterson, C. (2006). Children of Lesbian and Gay Parents. Current Directions. In : Psychological
Sciences. Vol. 15, n° 4. p. 241-244.
Patterson, C. (2009). Lesbian and Gay Parents and their children : A social science perspective. In :
Hope, D. A. (éd.). contemporary perspectives on lesbian, gay and bisexual identities : Nebraska
Symposium on Motivation. Vol. 54. New York : Springer. p. 405-424.
Patterson, C./Chan, R. W. (1997). Gay fathers. In : Lamb, M. E. (éd.). The role of the father in child development. New York : Wiley. p. 245-260.
Patterson, C./Sutfin, E. L./Fulcher, M. (2004). Division of labor among lesbian and heterosexual parenting
couples : Correlates of specialized versus shared patterns. In : Journal of Adult Development. Vol.
11, n° 3. p. 179-189.
Patterson, C./Tornello, S. L. (2011). Gay fathers’ pathways to parenthood : International perspectives. In :
Rupp, M. (2011) (éd.). Partnerschaft und Elternschaft bei gleichgeschlechtlichen Paaren. Verbreitung, Institutionalisierung und Alltagsgestaltung. Numéro hors série de la revue Zeitschrift für Familienforschung. p. 103-116.
Paul, J. P. (1996). Bisexuality : Exploring/exploding the boundaries. In : Savin-Williams, R. C./Cohen, K.
M. (éd.). The lives of lesbians, gays and bisexuals: Children to adults. New York : Harcourt Brace.
p. 436-461.
Ross, L. E./Dobinson, C. (2012). Where Is the ‘B’ in LGBT Parenting ? A call for Research on Bisexual
Parenting. In : Goldberg, Abbie E./Allen, Katherine R. (éd.). LGBT-Parent Families Innovations in
Research and Implications for Practice. New York : Springer Science and Business Media. p. 871164.
Rupp, Marina (2009) (éd.). Die Lebenssituation von Kindern in gleichgeschlechtlichen Partnerschaften.
Cologne. Bundesanzeiger Verlag.
Scheib, J. E./Hastings, P. D. (2010). Lesbische Mütter und ihre Kinder aus Spendersamen : Familiendynamische Prozesse, kindliche Entwicklung und langfristige Auswirkungen. In : Funcke, D./Thorn, P.
(éd.). Die gleichgeschlechtliche Familie mit Kindern, Interdisziplinäre Beiträge zu einer neuen Lebensform. Édtions transcript : Bielefeld. p. 285-318.
Stacey, J. (1990), Brave New Families. Stories of Domestic Upheaval in Late-Twentieth-Century America.
Berkeley / Los Angeles / Londres. University of California Press.
Stacey, J. (1996). In The Name of the Family : Rethinking Family Values in the Postmodern Age. Boston :
Beacon.
Stacey, J. (2006). Gay Parenthood and the Decline of Paternity as We Knew It. In : Sexualities, vol. 9, n°
1. p. 27-55.
Stacey, J./Biblarz, T. J. (2001). (How) Does The Sexual Orientation of Parents Matter ? In : American
Sociological Review, vol. 66, n° 2. p. 159-183.
Streib-Brzič, U./Quadflieg, C. (2011) (éd.). School Is Out ?! Combarative Study « Experiences of Children
from Rainbow Families in School. » Berlin : Centre d'études genre transdisciplinaires (Zentrum für
Transdisziplinäre Geschlechterstudien) de l'université Humboldt de Berlin.
Sullivan, M. (2004). The Family of Women : Lesbian Mothers, Their Children and the Undoing of Gender.
Berkeley: University of California Press.
page 8/9
Yv E. Nay, Zentrum Gender Studies
Tasker, F./Golombok, S. (1997). Growing Up in a Lesbian Family. New York : Guilford Press.
e
Thorn, P. (2010). Geplant lesbische Familien. Ein Überblick. In : Gynäkologische Endokrinologie, 8 année, n° 1. p. 73-81.
Vanfraussen, K./Ponjaert-Kristoffersen, I./Brewaeys, A. (2002). What does it mean for youngsters to grow
up in a lesbian family created by means of donor insemination ? In : Journal of Reproductive and
Infant Psychology. Vol. 20, n° 4. p. 237-252.
Vanfraussen, K./Ponjaert-Kristoffersen, I./Brewaeys, A. (2003). Why do children want to know more about
the donor ? The experience of youngsters raised in lesbian families. In : Journal of Psychosomatic
Obstetrics and Gynecology. Vol. 24, n° 1. p. 31-38.
Van Gelderen, L./Gos, H./Gartrell, N. (2015). Dutch Adolescents from Lesbian-Parent Families : How Do
They Compare to Peers with Heterosexual Parents and What Is the Impact of Homophobic Stigmatization ? In : Journal of Adolescence, vol. 40. p. 65-73.
Vyncke, J./Julien, D./Jouvin, E./Jodoin, E. (2014). Systemic Heterosexism and Adjustment among Adolescents Raised by Lesbian Mothers. Dans : Revue canadienne des sciences du comportement, vol
43, n° 3. p. 375-386.
i
La parentalité des hommes qui se définissent comme gays n’a commencé à être étudiée de plus près
que dans la dernière décennie (voir entre autres Biblarz/Savci 2010 ; Association des Parents Gays et
Lesbiens 2007 ; American Psychological Assocation 2005 ; Patterson 2005 ; Bozett 1989).
ii
Voir toutefois Downing 2013 ; Hines 2006 ; Lev 2004 ; Ross/Dobinson 2012 ; Paul 1996 ; Nay 2012.
page 9/9